vendredi 21 octobre 2011

Halo : L'Amour Interdit


Renseignements :

Auteur : Alexandra ADORNETTO
Titre VO : Halo
Editions Pocket Jeunesse
319 pages
19,95 €


Quatrième de Couverture :

Trois anges descendent du Ciel pour maintenir la paix dans un monde peu à peu rongé par les Forces du Mal. D'abord il y a Gabriel, le guerrier, puis Ivy, la guérisseuse, enfin Bethany, la plus jeune et aussi la plus humaine. Sous l'allure d'adolescents, les trois anges intègrent incognito le lycée de Venus Grove, un endroit en apparence tranquille... La fratrie a des consignes claires : ne pas dévoiler ses pouvoirs et surtout ne pas s'attacher aux humains... Mais personne ne pouvait prévoir que la rencontre entre Bethany et Xavier, un simple mortel, ferait des étincelles. C'est l'alchimie irrésistible. L'attirance interdite. Alors que les Ténèbres se rapprochent, l'ange Bethany doit choisir : l'avenir du monde ou l'amour avec un grand A ?

Mon Avis :

Ce livre m'avait attiré par un résumé alléchant et la couverture plus que sublime ... Et c'est là que je me dis que je n'aurais pas dû m'arrêter à la couverture.

Bethany, Ivy et Gabriel sont des anges d'un genre particulier. Des anges oeuvrant à la bonté sur terre tandis que le mal fait rage et ravage. Ils sont tous trois envoyé dans une petite ville qui depuis peu subis d'étranges phénomènes dominés par le mal. Chacun des anges a sa particularité et sa force. Celle de Bethany n'est pas encore connue et son humanité prend bien trop de place dans leur mission. Au point qu'elle se lie d'amitié pour des humains mais aussi d'amour. Bien sûr en tant qu'ange elle aime tout le monde sans exception. Mais Beth enfreint les règles en se liant avec Xavier d'un amour inconditionnel. Mais une force supérieur aux archanges décide que Beth doit continuer sa mission lui permettant ainsi de vivre son amour encore quelques temps avec Xavier, même si c'est un amour en sursis. Mais leur histoire d'amour se corse avec l'arrivée de ce nouvel élève qui prétend arriver de Londres, nouvel élève qui est sombre et quelque peu mystérieux.

L'histoire en soi est gentillette. Beth jeune ange innocente tombe amoureuse d'un humain et donc la met en face de sentiments qui lui sont interdits. Le roman fait la part belle à la romance niaise sous le couvert de la religion qui a trop de place dans ce livre. En voyant la quatrième de couverture, je m'attendais à en connaître davantage que l'histoire d'amour. Cette histoire d'amour naïve et innocente est touchante au départ et finalement l'histoire prends le pas sur la mission de nos anges et ça m'a déçue... J'en attendais certainement trop. J'attendais un peu plus qu'une love story pour petits bouts. Mes propos sont peut être durs, mais c'est vraiment l'impression que j'ai eu. Il y avait de la matière et du potentiel niveau action. Autre point noir pour moi... la religion catholique. J'avais l'impression de lire "7 à la Maison" version ange et démons et mal qu'est le pêché.
Donc sur la majeure partie du livre on a droit à l'amour interdit de Beth pour Xavier et sur les dernières pages on a l'action dû à la mission des anges. Un peu léger donc.

La naïveté de Beth m'a fait sourire. Surtout quand son amie Molly lui parle de garçons en terme de canons et que Beth ne comprends pas et comprends l'expression en terme d'arme à feu. Ce que j'ai également apprécié c'est qu'à son arrivée sur terre elle devait s'approprier son corps, comme un bébé, elle a dû apprendre à vivre avec. La découverte de l'amour était également un élément touchant, autrement je l'ai trouvé plate et naïve tout du long. Elle est en mission et c'est comme si elle était lente à la compréhension ou qu'on ne lui avait rien expliqué sur le mal à combattre... Du coup Gabriel et Ivy comprennent que quelque chose ne "sonne" pas juste mais pour Beth c'est comme si tout le monde est beau et gentil.
Pour Gabriel et Ivy ses frère et soeur sont trop en retrait sur tout le long du livre. La quatrième de couverture nous fait penser qu'on va en savoir plus sur eux, mais finalement on en sait pas beaucoup plus sur eux que ce que dévoile la fin. Seraient-ils aussi naïfs ? Chaque fois Beth déjoue leur "avertissements et leur autorité" et pourtant sur la fin ça ne réagit pas différemment que de la première fois où ils se font berner. Par là, on sent vraiment la manque de maturité de l'auteur et je regrette que les personnes autour d'elle n'ont pas relevés ce point ...

La plume est fluide et fais place à la fragilité des sentiments de l'adolescence. Donc je me suis laissée bercer malgré le creux que j'ai ressenti durant toute la lecture. La place numéro un du livre revient à l'amour, la deuxième au manque de maturité de l'auteur. Certains points étaient trop faciles... et d'autres vraiment laissés pour compte. Certes l'histoire m'a touché d'une certaine manière mais elle m'a laissé de marbre. Je pense tout de même lire la suite afin de voir comment l'auteur fait évoluer les différents protagonistes de l'histoire. Mais ce livre a une erreur de classement, il n'est pas Young Adult mais plutôt jeunesse, donc idéal pour un cadeau à une jeune adolescente de 13-15 ans, au delà le lecteur risquerait d'en sortir en demi-teinte comme moi...

9 commentaires:

  1. Et bien tu confirmes que je ne lirais pas ce livre car je pense avoir donné avec les déceptions ces derniers temps lol.
    Le côté niais me m'attire pas du tout et tu n'es pas la seule à le souligner c'est bien dommage car l'histoire possède du potentiel selon la 4e de couv' :s

    RépondreSupprimer
  2. Je me dis que ça peut peut-être faire un bouquin de transition après quelques romans bien sombres. Seulement, je suis allergique à la religion catholique rabâchée bêtement du coup mieux vaut que je ne m'y risque pas. Merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
  3. Il n'en vaut pas la peine...
    La couverture est un mensonge que ce soit la première ou la quatrième XD une arnaque pure et simple.
    Effectivement c'est trop niais Tout du long, je me suis dit que ça passerait, mais non ...
    Et puis Gabriel le guerrier, n'avait rien d'un guerrier, juste passif tout du long et franchement pourquoi mentionner ce détail dans la quatrième si il n'en est rien dans le livre...

    RépondreSupprimer
  4. Zut, j'ai ce livre dans ma PAL et tu es la Xème critique que je lis qui en donne u avis mitigé...
    Bonne critique en tout cas!

    RépondreSupprimer
  5. @ Aurélie : Effectivement l'église prend une TROP grande place... si il y a bien un truc que je ne supporte pas, c'est l'église... idéal pour les mariages (hum), parce que je me fais remarquer malgré moi parce que je refuse de donner du fric et que je refuse de bouger pour embrasser la croix regorgeant de microbes. (genre je suis le pêché incarné, mais lol quoi, pour moi l'église c'est l'institution religieuse la plus hypocrite qui soit)

    @ Freelfe : Oui vraiment c'est un de mes flop de l'année avec Lueur du feu... Je me suis faite berner par la couverture trop belle et trompeuse!

    RépondreSupprimer
  6. Je m'arrête souvent sur la couverture aussi, c'est pourquoi il avait atterri dans ma PaL à la base (je lis rarement les résumés) mais en lisant ton avis, je me demande si je ne devrais pas réviser mon jugement et y aller à tâtons si je me risque à ce bouquin. Quoi que... L'église, tout ça... Bof quoi. Nous verrons bien ! Merci pour ton avis, Pomme ! Tu viens peut-être de me sauver d'une lecture catastrophique. :)

    RépondreSupprimer
  7. Haha, de rien ^^ Comme quoi ce livre prouve une fois de plus que la couverture ne fait pas tout. Ca devrait me servir de leçon, mais je viens de me faire avoir encore une fois... j'ai acheté un autre livre qui casse pas trois pattes à un canard...

    RépondreSupprimer
  8. Et pourtant cette couverture... je me suis fait avoir aussi :( Mon avis dans les prochains jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage, paraît que la suite est meilleure mais je peux pas subir tant de niaiserie sous le couvert de la religion catho :/

      Supprimer