jeudi 27 octobre 2011

Hunger Games : L'Embrasement


Renseignements :
Auteur : Suzanne COLLINS
Titre VO : Catching Fire
Editions : Pocket Jeunesse
Saga : Hunger Games
400 pages
18,50 €
Coup de ♡
! SPOILER !

Quatrième de Couverture :

A la fois symbole de la rébellion et marionnette d'une dictature sanglante, Katniss a le pouvoir entre ses mains… liées. Katniss reçoit la visite de Snow, le président de Panem : elle doit profiter de la tournée des vainqueurs pour apaiser le soulèvement que son acte de rébellion (à la fin des derniers jeux) a provoqué. Sinon, tous ses proches seront exécutés. Elle doit aussi épouser Peeta, afin de prouver qu'il ne s'agissait pas d'un défi jeté à la face du Capitole, mais d'un acte passionnel. Voilà Katniss pieds et poings liés, entre un amoureux « officiel » qu'elle n'aime pas et un ami intime qui lui a déclaré sa flamme... Quoi qu'il en soit, les jeux vont reprendre et, comme tous les 25 ans, il s'agit d'une édition spéciale d'expiation, la forme la plus cruelle des Hunger Games. Le Capitole ne laissera pas passer cette occasion de faire éclater sa vengeance...


Mon Avis :

C'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai grignoté ce livre. Pouvoir replonger dans cet univers sombre et tragique sans faire dans les mélodrame gnagnan et surenchéri. Ce deuxième tome est un sens encore plus cruel que le précédent. Les mots me manquent tellement j'en ai apprécié la lecture.

Katniss est revenue des jeux avec Peeta avec lequel elle est ressortie vainqueur. Une fois installée dans sa nouvelle maison, elle se refuse à changer son attitude et encore moins ses habitudes. Pourtant les choses sont plus tendues avec Gale, une distance s'est mise entre eux, une distance douloureuse. Il travaille à la mine et elle continue à chasser pour la famille de Gale étant donné qu'elle n'est plus dans le besoin. Mais le temps passé avec sa famille lui est compté, elle va devoir partir en tournée dans tous les districts, mais la situation est très tendue. Son acte à la fin des jeux ayant été interprété comme un acte de rebellion, le Président en personne vient rendre visite à Katniss. Il lui explique que les Districts sont sur le qui vive et rebelles depuis sa fin de jeu et qu'elle a tout intérêt à faire en sorte de convaincre tout le monde que c'est un acte de stupidité pour éviter qu'il n'arriver quoi que ce soit à son entourage. La menace faisant son chemin, elle décide de faire profil bas, mais elle ignore qu'elle est déjà le symbole de la rebellion. Afin de calmer le jeu, le Capitole décide officieusement, à l'occasion des jeux de l'Expiation, que les gagnants des précédents Hunger Games doivent retourner dans l'arène. Une manigance dont Katniss n'est pas dupe. Une fois de plus elle se retrouvera dans l'arène. Un arène bien particulier, qui à chaque heure une horreur fera son apparition dans la forêt. Ce jeu étant plus cruel que les autres, il fera rapidement des victimes parmi la moitié des joueurs, ce qui poussera nos deux protagonistes à faire alliance avec d'autres joueurs.

L'histoire m'a tout simplement transportée, la cruauté du Capitole n'a pas de limite. Si le premier tome vous avait charmé par l'intrigué, celui-ci va tout simplement vous séduire. La première et la deuxième partie peuvent sembler long quand on sait que Katniss va retourner dans l'arène et devoir tuer ses comparses, mais en définitive non car on suit Katniss qui se rend compte des "dégâts" causé par son acte qui est qualifié de rebelle. Malheureusement les choses sont allées trop loin et elle ne peut rien faire pour enrayer la machine de la révolution qui est en marche. C'est dans cette atmosphère encore plus oppréssante et sombre que l'on se retrouve laché et perdu. L'auteur n'a pas changé sa manière d'aborder l'intrigue. C'est froid, encore plus cruel et diabolique que le précédent pourtant le livre fait office de perfusion et les mots de drogue. Une fois la perf finie, vous vous retrouver dans le désarroi pour en connaître la fin. La téléréalité a encore une très belle place, mais elle se fait voler la vedette par cette envie de sortir du formatage que nous impose la société actuelle. Ce qui n'est pas toujours facile à faire. Se démarquer/faire remarquer seul est une chose, le faire en masse a clairement plus d'impact qu'une brebis galleuse dans son coin. Encore une belle prise de conscience, on peut penser qu'on est le seul à penser et réagir d'une manière différente des autres, mais finalement on est tous à le penser et à le "faire". La foule soulève des montagnes au prix fort parfois (non souvent suffit de suivre l'actualité pour le comprendre), voici le message du livre.

Katniss est cette fois prise entre le marteau et l'enclume, entre ce qu'elle veut et ce qu'on lui dicte par la menace. Katniss sait ce qu'elle veut et elle est plus déterminée que jamais à sortir Peeta vivant de ses jeux et elle passe un pacte avec Haymitch dans cette optique. Elle est sortie plus forte des jeux précédents, mais sa capacité à tuer sans remords l'effraye. Elle a peur d'être devenue une machine à tuer formée par le Capitole. Ce qui était intéressant c'est son envie de vouloir absolument faire bouger les choses et sa réticence à impliquer son entourage dans ses actes. Un paradoxe vraiment intéressant.
Le plus intéressant étaient les autres personnages qui cachaient leur jeu, tout du long on se dit qu'ils vont faire profil bas étant donné la situation, mais finalement ce sont eux qui en font le plus et la fin confirme tout cela. Elle se fait manipuler pour son bien, si on peut le dire. Et c'est ça qui m'a surpris sur la fin, je ne me doutais pas une seconde de ce qui se tramait.

Je me suis faite avoir comme une débutante, je pensais que l'auteur était allée au bout de l'horreur et bien non. Comme une bleu, j'ai été bernée. Encore une fois l'auteur a une plume magique et tragique, sombre et dramatique, mais que l'on ne s'y méprenne pas, on ne verse pas dans le mélodramatique. C'est là que réside la force de cette trilogie, pouvoir aborder des thèmes cruels et d'autres plus doux, comme les sentiments, sans pour autant verser dans le mélodrame. Une écriture froide et maîtrisée, voilà les mots d'une journaliste sur TF1, des mots justes et précis. Je ne pense que j'aurais pu mieux dire. Une trilogie qui va me marquer et me remuer, je n'en doute pas une minute et elle tiendra probablement une place coup de coeur dans ma biblio, à suivre !

6 commentaires:

  1. Un excellent tome 2, tout aussi prenant que le premier !

    RépondreSupprimer
  2. Franchement je suis fan de tes chroniques! J'aime énormément ton style ^^
    Dans ce 2e tome je n'ai pas non plus senti venir la manipulation. J'en suis restée sur le cul. Il faut maintenant que tu lises le 3 qui va à coup sur finir par te convaincre que cette saga est tout simplement au dessus du lot :D

    RépondreSupprimer
  3. @ Frankie : oui même s'il est un peu plus lent à démarrer ! Il me tarde de lire la suite !

    @ Sofia : Oh merci, c'est encourageant des petits mots comme les tiens ! Ah comme toi, j'ai eu du mal à me remettre de cette manipulation et j'étais tout aussi en colère que Katniss ! Ouiii va pas falloir que je tarde trop à la lire ... <3 Ah mais depuis le départ je savais que c'était au dessus de tout ce que j'ai pu lire à côté Edward peut aller se rhabiller et aller éternellement au lycée comme dit Anne Rice XD

    RépondreSupprimer
  4. Anne Rice a de l'esprit et j'aime ça XD

    RépondreSupprimer
  5. Un deuxième tome qui m'a bien plu également, mais je préfère néanmoins le premier.

    RépondreSupprimer