mercredi 26 décembre 2012

[Interview] Tahereh Mafi

Comme je vous l'avait annoncé, j'ai pu rencontre Tahereh Mafi sur le stand de Michel Lafon et j'ai, également, eu la chance de pouvoir l'interviewer.
 Tahereh est aussi mignonne qu'elle n'en a l'air. Adorable et c'est une vrai petite poupée, très mode et très classe. 
Accueil chaleureux et grand sourire, que demander de mieux pour commencer l'interview ? 
J'ai commencé directement par l'interview parce que je ne savais pas comment l'aborder ... bah oui y'a pas l'air mais si je n'ai pas parlé à la personne avant, j'oserai pas l'aborder (donc désolée si sur le salon je pouvais paraître froide, c'est juste ma stupide timidité) ! 



Hi Tahereh ! 


Comment et quand avez-vous eu l'idée et l'envie d'écrire ce livre ? 

La rédaction du livre a commencé en août 2010 et je l'ai terminé en un peu plu de deux mois.
Un jour, en août 2010, je me suis assise à mon bureau et j'ai eu du mal à imaginer cette jeune fille. Je ne savais pas grand chose à propos d'elle. J'avais juste une image d'elle en tête, seule dans un coin sombre, terrifiée, avec énormément de problème mais elle était perdue.  J'avais une idée claire et précise du personnage et de sa voie, j'ai donc ouvert un document et j'ai commencé à écrire et deux mois après le livre était écrit. 
C'est rapide j'en conviens, et tous les écrivains seront d'accord pour dire que ce n'est pas normal. Mais je suis incapable d'écrire pendant une paire d'heure dans une journée, il faut vraiment que je le fasse en me coupant de tout, je ne quitte pas ma maison et je parle à peine aux gens. Je me réveille le matin, j'écris et j'oublie de manger. J'avoue que ce n'est pas une période très saine, mais c'est la manière dont je fonctionne.

Vous décrivez les sentiments d'une manière très particulière ... Il y a-t-il une relation avec les vôtres ? 

Juliette est le genre de personnage que j'aurais bien voulu être quand j'avais son âge. Elle subit des traumatisme, mais ça ne l'empêche pas de garder espoir et d'avoir confiance en l'humanité. Elle ne laisse pas son vécu affecter son espoir d'une manière négative. 
J'ai toujours admiré les gens qui ont un caractère fort et je souhaitais écrire un personnage que je pouvais admirer. C'est le point de départ de mon envie d'écrire : le personnage de Juliette. Mais l'idée peut être prise de manière plus large et toucher beaucoup de gens. Il est beaucoup de gens, qu'ils soient adultes ou jeunes, ont eu une période où ils ont été incompris, qui se sont sentis différent, étranges, dont les parents n'ont pas toujours accepter la différence, qui n'ont pas été respectés par la société.
Je souhaitais donc pousser Juliette dans ses retranchements dans un environnement pas si éloigné de celui dans lequel on vit actuellement. Au travers de ce livre je touche au sujet de la tolérance qui reste universel et en lequel je crois énormément et que je voulais écrire.

Nous ne savons pas grand chose du monde dystopique. Allons nous en savoir davantage sur celui-ci dans le second livre ?

La difficulté dans ce premier livre concernant le monde dystopique est que tout est écrit du point de vue de Juliette et elle est emprisonnée dans un hôpital. Elle n'a pas d'informations et quand elle reçoit des informations extérieures, elles ne portent pas sur le monde. Donc elle ne sait pas ce qui c'est passé. 
On en apprendra davantage dans le deuxième livre, quand elle s'enfuira, quand elle verra les choses par elle même, parlera aux gens et obtiendra ainsi des informations sur ce qui c'est passé. Vous aurez bien plus d'informations à ce moment là.

Durant le livre, vous prenez le parti de nous en mettre plein la vue pour terminer le livre sur une fin plus calme, moins grandiose qui peut frustrer (ça été mon cas), pourquoi ?

Ce premier tome était avant porté sur la propre lutte de Juliette et cette fin s'explique de par le fait qu'elle n'était pas prête physiquement à se battre. Elle a besoin de se préparer mentalement, de se libérer de son long enfermement. C'était son premier pas vers sa guérison. 
Je pense que si j'aurais poussé la fin vers quelque chose de plus dur, violent, cela aurait été hors contexte. Elle est quasiment tout le temps seule, ça n'aurait pas été une erreur.

Que pensez-vous de la couverture française du livre ?

Je l'aime, je la trouve magnifique, très française, très joli, très romantique. Pour la couverture, on sent clairement qu'elle est enfermée, c'est beau et mystérieux.

(là elle a tellement de paillettes dans les yeux, qu'on rigole tellement c'est mignon)

J'aime aussi la couverture américaine et je la préfère même à la précédente. Elle ne convenait pas vraiment à l'histoire, voilà pourquoi on l'a changée. Elle était également superbe mais trop "glamour", trop belle et je pense qu'il fallait davantage mettre la noirceur et la faiblesse de l'environnement.


Que lisez-vous pour le moment ? 

En fait, je viens de terminer le livre de mon ami Ransom qui est tout simplement merveilleux. Sinon je lis un peu de tout les genres, j'aime lire, beaucoup.

Une pomme ou un autre fruit ?

Un autre fruit bien que j'aime la pomme. Mais ce n'est pas mon fruit favori.
(je lui dis que, là, elle n'est pas mon amie)
*rires*

(on blablate et j'apprends que :

Elle est compagnie de Ransom Riggs (auteur du livre : Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers) avec qui elle fait une tournée européenne. La veille elle était dans ma petite Belgique à Anvers. Elle a ainsi traversé l'Europe au travers de villes comme Stockholm, Oslo, Amsterdam.)


Une rencontre que je ne regrette en rien, superbe et adorable j'ai adoré partager ce moment !

15 commentaires:

  1. Interview intéressante bien qu'il y a certains points que je ne savais pas (n'ayant pas encore lu le livre) et que j'aurais aimé ne pas savoir (qu'elle retrouve sa liberté à la fin, notamment, enfin si j'ai bien compris xD). Mais bon, c'était un risque à prendre pour voir l'article... ^^
    Merci beaucoup pour ce partage !! J'espère tellement que je pourrais le découvrir bientôt, ce titre (et puis la couverture est juste sublime ♥)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour le spoil, mais promis c'est tout léger et attendu, donc rien de bien terrible.

      Mes questions étaient purement égoïstes pour répondre mes questions je l'avoue !

      J'espère que tu pourras le livre très vite !
      C'est vrai que la couverture *.* voilà quoi !

      Supprimer
  2. Nyiiiiiiiiiih merci ♥ :D

    En 2 mois, c'est clairement impressionnant ! Il y a tellement de belles métaphores que je pensais qu'elle avait passé une éternité dessus *-*

    J'admire encore plus !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est énorme !

      Elle a un sens de la poésie c'est incroyable ...

      Supprimer
  3. Merci beaucoup cette superbe interview ! :D

    RépondreSupprimer
  4. Jolie interview, ça a dû être un très beau moment pour toi :)
    Vous vous parliez anglais et tu avais un magnéto ou quoi ? Et tu as dû tout retranscrire/traduire ? (si un jour tu as besoin d'aide pour un traduction, tu peux me faire signe !)
    En tout cas beau boulot, ça donne encore plus envie de découvrir cette auteur et son livre, qui m'intrigue de plus en plus !

    Et comme toi j'aurais été assez timide aux premiers abords, c'est normal, je suppose, mais vous avez fini par papoter et ça c'est cool !

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'en était vraiment un !
      J'ai tout fait en anglais, et comme il y avait trop de bruit environnant, j'ai donc filmé avec mon appareil photo ^^ et j'ai effectivement tout retraduit et retranscrit. Merci pour la proposition :D

      J'avoue que j'étais restée sceptique pour la lecture du premier tome et cette rencontre m'a donné envie de lire la suite malgré tout, car oui ses réponses sont finalement cohérentes.

      C'était bizarre le début, je l'ai perturbée en commençant direct, mais je n'aurais pas su faire autrement, mais bon après c'était plus relax et on a effectivement papoté :p

      bisous bisous !

      Supprimer
  5. juste pour savoir il n'y aurait pas une erreur de frappe dans la question "nous en mettre plein la vue"? ou c'est bien la vie que tu voulais écrire peut etre

    Sinon l’interview est intéressante et je me languis encore plus de lire ce livre ! ouf je l'ai eu a noel hihi

    En tout cas tu as eu une super chance de la rencontrer ! merci de partager ça avec nous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens, j'ai corrigé :p

      Lis le vite, tu verras que c'est très particulier et très fort dans l'écriture des sentiments ...

      C'est un plaisir de partager ce moment ^^ !

      Supprimer
  6. Merci Pomme pour cette interview ! C'est super de voir des auteurs aussi sympathique ! interview très interessante (j'ai passé sur quelques points pour ne pas être spoilée. J'ai vu "dans le 2è livre" donc je me suis arrêtée lol )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas vraiment des spoils en soi en fait ^^

      J'ai fait attention ;)
      Ils sont beaucoup à être sympathiques à vrai dire, faut vraiment les rencontrer pour s'en rendre compte !

      Supprimer
  7. Un très bel entretien avec l'auteure !!! J'ai adoré sa sensibilité dans ses réponses. Elle semble très sensible et sympathique... Merci pour cette interview!!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as bien vu, elle est très sensible, très douce aussi !

      De rien !

      Supprimer
  8. Super interview

    Bonne fin de semaine

    Dorothée Baudoul

    RépondreSupprimer