vendredi 2 mai 2014

Insaisissable : Ne m'Abandonne Pas de Tahereh Mafi

Informations : 
Auteur : Tahereh Mafi 
Titre VO : Ignite me
Saga : Insaisissable
Edition : Michel lafon
398 pages
16,95€

Quatrième de Couverture : 
Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

Mon Avis :
On connaît mon avis plus que mitigés sur cette saga (chronique du tome 1, du tome 2) dont j'espérais une explication quant aux évènements qui ont précipités ce Rétablissement tyrannique. Et bien que ce troisième tome conclut bien l'histoire, elle me laisse encore sur ma faim et je n'ai pas totalement été emportée par l'histoire. 

Le premier tome m'avait déçue parce qu'il n'y avait aucune explication concernant l'univers, le décors. Après ma rencontre avec l'auteur à Montreuil en 2012 (interview), j'attendais beaucoup du deuxième concernant ce décors dont l'auteur me promettait des réponses à mes questions. Sauf que ça n'a pas du tout été le cas. Dans un dernier élan d'espoir, j'espérais que le troisième tome serait le tome salvateur et me sauverait de la tonne de questions que je me pose sur le pourquoi du comment. Il n'en a rien été. Sur ce point, ma déception est donc presque amère. Amère pour une bonne et simple raison : je ne sais rien sur le passif du monde dans lequel vit Juliette et tout tourne autour de Juliette. Encore. Encore. Encore. Je m'y attendais, je le savais, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit si long à se mettre en place. Nous suivons Juliette dans ses doutes, encore, encore, et encore une fois. Et au moment où je me suis dit hourra elle a choisi, Juliette doute encore, encore, et encore. Si si. J'ai trouvé ça un peu lourd à force. Bien sûr, je ne renie pas la force des sentiments dans la plume de Tahereh, parce qu'elle a réussi à m'avoir les larmes aux yeux avec Warner qui m'a touchée. Mais ça ne fait pas tout. Dans l'ensemble, j'ai trouvé que c'était long à se mettre en place et que la fin était précipitée. J'ai attendu cette fin pendant un bon trois quart du livre pour voir que finalement tout se passait sur les vingt dernières pages ... La fin m'a satisfaite en un sens, mais mes questions en suspens prennent le pas sur le reste. 
Ce n'est pas une mauvaise lecture, mais elle ne restera pas non plus exceptionnelle. L'auteur a des qualités, mais aussi des défauts dont le manque de décors et l'égocentrisme de Juliette qui alourdit fortement le texte. 

Dans le deuxième tome, j'avais envie de baffer Juliette pour lui remettre les idées en place. Je vous avoue que mon envie ne m'a pas quittée. Elle doute au début, finalement elle fait un choix. Elle doute sur ce choix. Finalement encore après elle doute. Trop de doute, tue le doute. Mais elle ne fait que ça une bonne première moitié du livre et rien ne se passe. Et puis à un moment, elle a le déclic. Le déclic qui la fait agir sur 50 pages. Ce que j'ai trouvé rapide. Dans une certaine mesure, ça peut se comprendre. Mais voilà, j'en reste à mon impression première. Un agacement profond pour cette pauvre fille qui ne voit le monde que de son nombril.
Adam, c'est un peu pareil. Il est primaire et stupide dans ses réactions, lui aussi en tenait une bonne couche et était candidat au buffet de baffes en préparation.
J'avais eu une révélation pour Warner dans la novella qui lui avait été consacrée (chronique), c'est probablement le personnage qui, pour moi, donne toute la force à l'histoire. Il a une vraie profondeur et est plus intéressant qu'il ne veut bien le faire paraître ... C'est lui qui m'a touchée, lui qui m'a faite vibrer, lui pour qui je n'étais pas loin de verser une larme. 

En somme, cette trilogie me laisse un goût d'inachevé et de "léger" agacement pour cette héroïne molassone et passive. J'aurais aimé un peu plus de décors, un peu plus d'action. Parce que les sentiments ont pris le pas sur l'intrigue. Je n'ai rien contre les sentiments, je le précise encore une fois. Mais avoir le trois quart du livre parler de sentiments plutôt que de faits, d'actions, de plans, m'ont ennuyée. Cette trop longue mise en place a eu pour effet de me blaser sur la fin. D'autant que la fin, c'était une fin minute que j'aurais aimé voir prendre plus de place que celle que l'auteur lui a donné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire