dimanche 15 novembre 2015

Déménagement

Bonjour à tous, 

Vous l'aurez certainement remarqué sur Facebook où j'en ai parlé, mais le blog déménage. 

La semaine passée je faisais part de mon envie de refondre le look du blog, sauf que je me suis heurtée à un problème que je ne pouvais régler. 

Ayant contacté Blogger pour qu'ils règlent le problème ...  Etant donné qu'ils sont bien trop rapides pour moi ... 

Je déménage ! 

mardi 20 octobre 2015

Night School Tome 4 & 5 de C.J. Daugherty

Informations : 
Auteur : C.J. Daugherty
Titre VO : Resistance (tome 4) & Endgame (tome 5)
Saga : Night School 
Editions : Robert Lafont - Collection R
395 pages 
17,90€ 


Quatrième de Couverture (tome 4) : 
Cimmeria représentait bien plus qu'une simple école pour Allie. L'académie était en effet l'unique refuge où elle se sentait vraiment à l'abri. 
Mais les temps ont changé, l'illusion s'est brisée en mille morceaux ... 

Allie pourra-t-elle résister aux attaques de plus en plus violentes portées tant par les ennemis de l'extérieur que de l'intérieur ? 

D'autant qu'une toute épreuve l'attend dans ce chaos : choisir enfin qui de Carter ou de Sylvain mérite son amour et sa confiance ... 


Mon Avis : 
Une fois n'est pas coutume, je vais vous combiner 2 avis en un seul car je me vois difficilement séparer les deux.  Autant conclure mon avis sur cette saga en une fois. 

Si vous n'avez pas lu les tomes précédents, je vous déconseille très fortement de lire ce qui va suivre car je spoile. Je pouvais difficilement faire autrement ... expliquer ce qui m'a déçue sans vous en parler est presque impossible dans ce cas de figure. 

Cette saga avait commencé avec un coup de coeur pour moi. Elle me tenait tellement à coeur, car je trouvais que c'était une lecture différente, que ça changeait. Sauf que l'auteur s'est laissée à quelques facilités ... notamment le classique triangle amoureux tiré en longueur jusqu'à la toute fin. Donc Night School remporte le triste record du triangle amoureux le plus long et aussi celui qui m'en a définitivement dégoûté. Je soupçonne l'auteur d'avoir voulu tirer sur la corde. Une corde qui s'élime un peu plus à chaque tome à partir du troisième. 

Outre l'intrigue du triangle amoureux, parlons de l'intrigue en soi. Pour moi l'idée était excellente et me renvoie à toute les société secrètes qui doivent certainement exister. En ça, j'était toute joie. Mais encore une fois ma joie s'est émoussée. Je reviens sur la corde tirée. Mon coup de coeur aurait été confirmé si la saga aurait été écrite en trois tomes, ce qui était tout à fait faisable. Car bien que j'ai lu les deux derniers tomes assez rapidement, j'ai trouvé que tout ça n'était pas nécessaire. L'auteur repousse l'inévitable avec Nathaniel sur le troisième tome, le quatrième et enfin le cinquième où on a enfin le dénouement. 
Dénouement que j'ai aimé. Le retournement était bien pensé, vraiment. Mais cette partie a été gâchée par le comportement d'Allie qui ne veut plus. Elle veut se retirer et vivre une adolescence normale, sachant parfaitement que c'est impossible. Tout ce qu'elle a subi l'a poussé à grandir, à être plus adulte que la moyenne. Ca, elle le découvrira bien assez vite quand son meilleur ami lui rendra visite. Mais pas grave, elle veut quand même vivre sa vie. Mais ça ne durera pas bien longtemps, vu qu'elle trouvera une solution pour se défaire de Nathaniel. Cette constante inconstance d'Allie m'a fatiguée, l'auteur veut nous faire penser qu'Allie est mature. Pourtant justement, elle fait d'Allie une girouette de compétition. Ce qui la rend pas crédible pour un sou, incohérente au possible. C'est probablement la chose qui, sur la fin, m'a le plus fatiguée avec le triangle amoureux. Car finalement Allie n'est pas une jeune adulte confrontée à des dilemmes politico-scolaires. Non c'est une midinette qui tient à son petit succès avec les garçons. Pourquoi ne pas tous les avoir pour elle ? 

En somme, cette saga aurait pu être bien meilleure si l'auteur n'avait pas tiré sur la corde que ce soit pour l'intrigue ou pour le triangle amoureux. J'ai eu l'impression qu'il fallait meubler pour arriver à cinq tomes et j'ai trouvé ça bien dommage car en trois tomes, cette saga serait vraiment sortie du lot. Mais les facilités m'ont un peu gâché le plaisir de cette saga à laquelle je tenais vraiment. Je devais certainement trop en attendre. C'est donc mitigée que j'ai quitté cette saga, j'en attendais bien mieux sachant qu'il y avait d'excellents éléments pour en faire un canon du genre.

mardi 19 mai 2015

Les 100 : Le 21e Jour de Kass Morgan

Informations : 
Auteur : Kass Morgan 
Titre VO : The 100 - Day 21
Saga : Les 100 
Editions : Robert Laffont - Collection R
366 pages 
17,90€

Quatrième de Couverture : 
5e Jour. 
Sous la menace d'un ennemi invisible, Wells s'efforce d'empêcher les 100 d'imploser, bien décidé à protéger les derniers humains sur Terre. 
11e Jour. 
A bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke. 
17e Jour. 
Dans la forêt hostile, Bellamy ferait n'importe quoi pour secourir sa soeur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle. 
21e Jour. 
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s'ils ne sont que des morts en sursis ... 

Mon Avis :
J'avais énormément aimé le premier tome et celui-ci c'est avéré encore meilleur que le précédent.

Ce tome-ci répond à certaines de nos questions.
Je m'y suis retrouvée, dès les premières pages. L'ambiance est oppressante, on sent que le danger guette mais on ne sait pas d'où il vient précisément donc ça rajoute un peu de tension. J'ai donc suivi avec plaisir les aventures de nos différents personnages et plus on en apprend plus on se dit que l'étau se resserre tant sur terre que sur la station
J'ai retrouvé une intrigue bien rythmée, tout s'emballe les spéculations vont bon train, les mensonges sont une nécessité pour tenir les foules sur le vaisseau. Et l'auteur met le doigt sur la pourriture humaine dans toute sa splendeur. Les gens aisés ont tout, les autres n'ont rien. Marche ou crève, d'ailleurs c'est cette expression qui pousse les gens à ne faire confiance qu'à eux-mêmes. Ce qui est une cercle sans fin, un ourobouros. Un cercle évolutif voué à se resserrer toujours plus sur lui-même. Et c'est ce qui se passe à bord de la Colonie où les choses deviennent de plus en plus tendues et ingérables. 
Il reste encore des questions en suspens, mais il me tarde d'en savoir plus. Connaître la suite et voir comment tout va s'écrouler va être un vrai régal. 

J'ai aimé que le groupe trouve une certaine stabilité même si cet équilibre est précaire. Chacun des personnages trouve ses marques jusqu'à ce que cet équilibre vole en éclat et pousse les 100 à psychoter et douter de tout et de tout le monde. Cette crise va pousser les gens à vouloir se faire justice par eux-même (la nature humaine dont je parle plus haut). Mais ces failles mettront en lumière une dictature qui n'a pas lieu d'être et dont l'obsolescence sonne le glas. 
Un système dont je rêve voir la fin arriver ... 

Il m'a été très difficile de vous parler de ce deuxième tome tant il est large de par son intrigue qui en regroupe deux et de par la multitudes de personnages et donc d'historiques qui ont impact direct avec l'intrigue terrestre. En ça et pour les différentes choses qu'il aborde et dont je ne veux parler de peur d'en dire beaucoup trop, j'ai eu du mal à parler de ce deuxième tome. 
Mais en comparaison du premier tome, ce deuxième tome est bien meilleur donc il me tarde de lire la suite pour avoir le fin mot de l'histoire et voir si tout va partir en cacahuète oui ou non ... 

lundi 20 avril 2015

Spice & Wolf de Isuna Hasekura

Informations : 
Auteur : Isuna Hasekura 
Titre VO : Ookami To Koushinryou
Saga : Spice & Wolf 
Edition : Ofelbe 
470 pages 
19,90€

Quatrième de Couverture : 
Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l’apparence d’une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre ses terres natales du Nord à bord de la carriole d’un marchand itinérant, l’énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu’ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les dangers bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine leur sera bien utile pour reconnaitre les bonnes affaires et déjouer les tromperies. Êtes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ?

Mon Avis : 
A sa présentation, ce livre avait fait mouche, mais à la lecture mon intérêt est retombé comme un soufflé. 

Ce livre est un voyage, le voyage d'une louve-déesse qui souhaite retrouver sa terre ancestrale même si elle est en ruine car elle ne se sent plus aussi bien sur sa terre d'accueil avec l'arrivée de l'église. Sa rencontre avec Lawrence va lui donner l'occasion de voyager tout en concluant une sorte de collaboration avec lui. Holo est une jeune fille. Sauf qu'en fait elle est plus que ça, c'est une déesse de la moisson et donc de par son expérience, connaît l'humain et ses travers mieux que quiconque. Cet aspect de sa personnalité lui confère une supériorité qu'elle ne manquera pas de rappeler à son compagnon de voyage et au lecteur à presque tous les chapitres.

Comme l'explique si bien Galleane ICI, ce livre est une light novel. 

Personnellement, je n'ai pas adhéré. 
Sur le coup, je le lisais, ce n'était pas trop mal mais pas non plus transcendant. Et quand une lecture que j'attendais avec beaucoup d'impatience est arrivée, je n'ai pas pu résister à l'appel de la sirène. Je l'ai donc mis en pause. Mais voilà, ça fait un mois qu'il est en pause et je n'arrive pas à la reprendre parce que je sais qu'à la lecture il ne se passera pas grand chose. 
De plus, ce livre regroupe trois light novels. L'équivalent de 3 mangas, donc. J'ai commencé à décrocher à la moitié de la deuxième partie (2ième novels) en constatant que le schéma était pareil à la première partie. Et s'il y a bien une chose avec lequel j'ai du mal, c'est bien ça ! Ca m'ôte toute la surprise que j'affectionne à la lecture d'un livre, parce que je sais à quel moment quelque chose va se passer et comment ça va se terminer. Il est d'ailleurs une série dans ma bibliothèque que je n'arrive pas à poursuivre pour cette raison. 
De plus, bien que je m'attendais à des descriptions, étant donné que j'avais demandé à Molly ce qu'il en était des romans japonais qui m'a définit les romans japonais comme contemplatifs, je ne m'attendais pas à autant. Ce livre rentre bien dans cette description, mais j'avoue que le trop plein de descriptions ne m'a pas captivée. Je suis restée bien trop en surface, m'empêchant donc de vivre ma lecture pleinement. Les descriptions sont trop nombreuses et n'apportent pas grand chose au récit.

Parlons à présent d'Holo ... Une fois déesse mature qui manipule l'homme, une autre gamine capricieuse. Je n'ai pas su m'attacher à ce personnage atypique qui se voulait d'une grande sagesse. Holo n'a pas manqué de rappeler qu'elle était supérieure à maintes reprises. Trop même, à la fin j'avais juste envie de lui dire de se taire. Car si vraiment elle était aussi sage qu'elle ne le prétendait, elle n'aurait pas à le rappeler 5 fois. 
Malheureusement, même si au début je la trouvais mignonne, très vite le plafond était ma meilleure vue étant donné que je levais souvent les yeux. Arrogante est probablement le trait qui lui convient mieux. 

Vous l'aurez compris, ce livre est une déception. Je n'ai pas su accrocher et finalement j'ai abandonné ce livre qui comporte bien trop de descriptions inutiles et dont le personnage central inspire plus d'agacement que d'attachement. J'ai abandonné avant tout pour ne pas avoir à me forcer dans une lecture qui ne me convient pas et finir par provoquer une panne de lecture.
Une amie m'a soufflé l'idée de regarder l'anime ou de lire le manga, mais malheureusement, je vais en rester là. 

lundi 16 mars 2015

Gods & Monsters : Diabolique de Kelly Keaton

Informations : 
Auteur : Kelly Keaton 
Saga : Gods & Monsters 
Edition : Territoires 
300 pages 
16,90€

Quatrième de Couverture : 
La lutte contre les Dieux continue.
Ari a réussi à repousser les sorts de la démoniaque déesse Athéna. Mais pour combien de temps ? Elle doit très vite trouver une solution pour se défaire de la malédiction de Méduse, qui poursuit les femmes de sa famille depuis des siècles. Le remède se trouve peut-être dans une relique, la Main de Zeus, détenue par l’élite de la ville. Mais Athéna, elle aussi, veut la récupérer. Pour le bien de la ville, de ses amis et de celui qu’elle aime, Sebastian, Ari doit maintenant tout faire pour s’en emparer la première…


Mon avis :
Les premiers tome avaient été des coups de coeurs de par l'univers et la mythologie empruntée par l'auteur. Ce troisième tome ne fait pas défaut à ses petits frères.

C'est la guerre à New 2 et Athéna est prête à tout pour parvenir à ses fins. Athéna n'hésite pas à mettre la ville sans dessus dessous en proposant l'improposable : l'immortalité. Cette proposition va mettre à sac le peu d'union qu'il restait au sein de New 2. Ari sera plus menacée que jamais. L'heure tourne pour elle. Elle est coincée entre sa haine pour Athéna et la malédiction qui plane comme une épée de Damoclès. 
Les tomes précédents étaient riches en rebondissement, mais également en questions. Et ce troisième tome et encore plus riche en rebondissement et apporte bien des réponses. J'ai adoré retrouver tous les personnage et pouvoir à nouveau me replonger en Louisiane qui est devenue un pays coupé du reste du monde de part sa part de mystique et ses créatures. La recette magique de cette saga réside dans son lieu, dans l'univers et les diverses mythologies empruntées. 
Ce tome a été riche sur pleins de plans. La petite romance ne prends pas de place et c'est pas plus mal ça évite le côté parfois niais et vu et revu dans le genre vampire hybride qui n'accepte pas sa nature et qui est donc torturé. J'ai adoré ce livre car plus on avance, plus l'intrigue monte crescendo pour terminer sur une scène tout à fait inattendue. Je savais que l'auteur pouvait chercher loin en mythologie mais je ne pensais pas qu'elle irait si loin. Et c'est ce qui fait que j'aime cette saga. Un brillant mélange de différentes mythologies et d'aventures sur fond de malédiction inextricable. Cette saga a su se faire une place chère à mon coeur et à ma bibliothèque. 
Même si cette saga publiée en trois tomes pour le moment se suffit à elle même l'auteur poursuit avec un quatrième tome et il est même question d'un cinquième tome, je compte suivre l'affaire de près.

Ari se retrouve à faire un choix impossible dans ce tome-ci. Ce dilemme la poussera à faire des choix plus matures à penser aux autres et à ne pas hésiter de se sacrifier pour les autres. Elle se rendra compte que ses amis est sa vraie famille, cette prise de conscience la rendra plus forte et jouera en sa faveur sur la fin du livre. 
La fin du tome 2 était cruel et m'a laissée avec pleins de questions qui on trouvées réponses dans cette suite. On connaît la nature de certains personnages, on apprend la raison de la malédiction ancestrale qui s'abat sur les femmes de la lignée d'Ari et pourquoi Athéna réagit avec tant de rage et de haine. 

L'auteur nous signe une saga riche en aventures et en rebondissements dans un univers tout aussi riche et complet. L'auteur ose ce que j'ai toujours aimé, le mélange des mythologies tout en gardant une certaine cohérence dans l'intrigue ne rendant pas le tout bancable. 

mardi 24 février 2015

La Mer Infinie de Rick Yancey

Informations : 
Auteur : Rick Yancey
Titre VO : The Infinite Sea
Saga : La 5eme Vague
Editions: Robert Laffont - Collection R
401 pages
17,90€ 

Quatrième de Couverture :
Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité...

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Mon Avis :
J'avais énormément aimé le premier qui était certes lent, mais la tension montait petit à petit et l'intrigue était terminée de manière magistrale. Cette fin m'avait laissé un goût de trop peu et de torture ...

Ce tome est un tome de transition mais aussi terriblement psychologique. Il ne se passe rien et il se passe énormément de choses. C'est comme ça que je pourrais définir ce deuxième tome.
On retrouve nos personnage bien mal en point, ils sont cernés et n'osent pas sortir de leur planque de peur d'être repérés. Mais l'hiver est là, il est rude. La seule question est la survie à tout prix. L'union faisant la force il est hors de question de se séparer. Pourtant il va en être question ...
J'avoue que les deux premiers tiers étaient longs parce que je ne voyais pas du tout où l'auteur voulait aller. Je suivais les personnages dans leur pérégrinations et leurs malheurs. Une autre adolescente apparaît. Ca se corse, mais là encore on ne sait pas trop où on va, jusqu'où l'auteur souhaite aller. 
Après avoir été un peu perdue, l'auteur m'a lancée une corde pour me rattraper et j'ai été happée quand un des personnages est enlevé pour une raison précise. Raison que l'on ignore sur le coup, mais qu'on brûle de connaître. A partir de là, tout s'enchaîne. Et moi qui pensais avoir mangé une claque monumentale dans le premier tome, la fin de ce deuxième tome m'a tout simplement laissée sans voix. Je n'aurais pas imaginé CA. C'est cruel, magistral et l'auteur me fait un peu peur d'aller aussi loin. Mais c'est tellement bon. C'est la 5ième Vague. La pire. 
Maintenant, je serais prête à tuer l'humanité pour avoir la fin. 

Il m'a fallu un moment avant de me retrouver dans la large palette de personnage, mais après tout a roulé comme sur des roulettes. On retrouve ceux qui ont rythmé le premier tome et on fait la connaissance d'un autre personnage qui n'a pas la lumière à tous les étages. C'est le moins que je puisse dire, mais ça rajoute un peu de piment. Beaucoup même parce qu'elle est complètement barge. Ca ne tiendrait qu'à moi, je lui apporte la camisole.
Les personnages sont dans ce tome-ci plus profonds, plus forts et c'est ce que j'ai apprécié. La vie qu'ils subissent pour le moment les forge et ne les rends que plus intéressants ! 

Vous l'aurez compris, même si le début a été lent, la fin a clairement tout rattrapé et je chéris d'autant plus cette saga qui est à mettre entre TOUTES les mains. TOUTES sans aucune exception parce qu'elle tellement géniale et cruelle qu'elle est un must read !

vendredi 19 décembre 2014

Revanche de Cat Clarke

Informations : 
Auteur : Cat Clarke
Titre VO : Undone 
Edition : Robert Laffont - Collection R
491 pages 
18,50€

Quatrieme de Couverture :
Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons... À la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide... À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

Mon Avis :
Un avis à chaud parce que j'ai besoin de jeter mes mots là, maintenant, tout de suite.

Il est des lectures dont on ne sort pas indemnes. Celui-là en fait partie. A la fin de ma lecture, c'est simple, je tremblais et j'ai dû sortir. Ce livre m'a brisé comme il a brisé Jem. Je savais que ce serait une lecture qui marque. Une lecture qui vous vole vos mots. Une lecture qui vous empêche d'expliquer en quoi elle est extraordinaire. C'est terriblement dur de vous en parler parce que Cat Clarke livre un récit puissant à plusieurs niveaux avec des leçons à tirer à différents niveaux.
Avant tout ce livre est un message de tolérance pour l'homosexualité. Ce livre rappelle combien derrière la sexualité se cache avant tout des personnes humaines qui ont des sentiments. Des personnes qui ne sont en rien différentes des autres. Un rappel nécessaire dans notre société qui a tendance à ostraciser la moindre différence qui n'entre pas dans la norme chérie.
C'est l'histoire d'une jeune fille brisée par le suicide de son meilleur ami suite à une vidéo filmée à son insu dévoilant ainsi à tout le monde son homosexualité qu'il gardait pour lui. Kai était le meilleur ami de Jem, le seul, l'unique ami qu'elle ai jamais eu. Un ami qu'elle aimait plus que n'importe qui, un ami pour qui elle entretenait un amour secret. Alors la douleur de la perte de son meilleur ami la dévaste et lui donne envie de le rejoindre. Mais Kai connaît mieux Jem qu'elle même et pour chaque mois il lui a écrit une lettre avec certaines choses à faire afin de dévoiler qui elle est vraiment. Et ce changement va la révéler auprès de ceux qu'elle a toujours détesté par principe. Ce principe qui va se transformer en occasion de se venger. Se venger contre des personnes qui lui ont été dénoncées anonymement. Elle se donne une année pour une vengeance.
Ce livre on y plonge comme Kai a plongé dans le désespoir. On vit la douleur de Jem et la colère qu'elle ressent nous aveugle en nous empêchant de voir la situation dans l'ensemble. On la suit et on acquiesce son programme même si on sait que ce n'est pas correct ou légal. J'ai eu mal au coeur au début, mais une fois la fin il était brisé. Car finalement la décision de Jem ne semble plus aussi bonne. Déchirée entre son choix et son nouvel attachement, ce qu'elle apprendra va la détruire, la démolir et nous aussi par ricochet. Un renversement de situation auquel je ne m'attendais pas, un renversement qui m'a fait trembler, un renversement qui m'a poussé à prendre l'air pour digérer. Un coup de coeur qui me donne la gueule de bois littéraire (vous savez, ce moment où vous avez lu un livre tellement bon que les prochaines lectures vont vous sembler fades).

Jem est le genre de fille qui aurait pu être ma meilleure amie. Elle se sait différente et ne se sent pas à l'aise avec les ados qui sont populaires. Une jeune fille qui pense que sa différence la rend transparente. Sauf qu'il n'en est rien. Elle vaut bien plus que tout le monde mais ignore ses qualités et pense devoir critiquer pour pouvoir se valoir et se sentir mieux. Tout ça l'empêche de s'ouvrir aux autres, de prendre ce risque. De ce fait, elle choisit la sécurité et se repose uniquement sur Kai et la perte de celui-ci la détruit et la brise.
Et j'ai trouvé un écho à la douleur de Jem et ayant un goût prononcé pour le look qui sort du lot quand j'étais ado, je me suis reconnue en elle. J'aimais l'impression de transparence que cette carapace m'offrait et encore maintenant.

Cat Clarke nous montre une fois de plus son talent. Que ce soit pour le drame mais aussi pour le message qui frappe telle une massue. J'ai encore du mal à en parler et pourtant ça fait deux jours que je suis sur la chronique. Ce livre m'a tellement bouleversé que j'ai dû sortir prendre l'air pour arrêter de trembler comme une feuille. Un livre qui est un message de tolérance à l'homosexualité mais aussi un message choc pour les vengeances aveugles ... ce livre est à mettre entre toutes la mains. 

Ce livre est aussi un rappel de la dure réalité et souvent les jeunes sont face à des situations dramatiques parce qu'ils se font jeter dehors à cause de l'entourage qui n'acceptent pas ce non choix. Heureusement des associations comme Le Refuge aident ces jeunes en difficulté.