mardi 24 avril 2012

Sentiment 26 de Gemma Malley

Informations : 
Auteur : Gemma Malley
Titre VO : The Killables
Saga : The Killables
Editions : Michel Lafon
317 pages
15,95 €

Quatrième de Couverture : 
Tous les sentiments ont été bannis de la Cité, la haine comme l'amour. Ses habitants ont subi une lobotomie afin de garantir la paix. Etiquetés A, Admirables, à D, Déviant, ils vivent dans une harmonie artificielle. 
Pourtant Evie, seize ans, aime Raffy en secret depuis toujours. Et lorsque le Système ordonne de l'expulser sur les terres des Maudits, elle décide de fuir avec lui. Mais au-delà des murs de la Cité se dresse le plus grand mystère qui soit. Quand on sort du Système, nul ne sait ce qu'il advient de vous ... 
UN CHANGEMENT D'ETIQUETTE N'EST NI TRISTE NI GAI, C'EST JUSTE UN FAIT, UN FAIT QUE L'ON PROVOQUE SOI-MÊME.
LIVRE DES SENTIMENTS I,26

Mon Avis : 
Je tiens d'abord à remercier Camille des Editions Michel Lafon pour cette jolie découverte sous le couvert de la dystopie. J'avoue que déjà La Déclaration de l'auteur titillait ma curiosité. Etant donné que je ne l'avais pas encore lue c'est un réel plaisir de pouvoir la découvrir au travers de ce livre ! Dystopie, un mot, un style littéraire émergeant qui me fait vibrer tant il touche à la première corde humaine à laquelle je tiens : la Liberté. 

Evy est une jeune fille qui d'apparence tout ce qu'il y a de plus correcte, mène une vie classique en travaillant pour la Société plutôt que comme couturière, comme sa mère l'aurait voulu. Mais elle est loin de la perfection que son fiancé a atteint. Lucas fait partie de ces jeunes hommes promis à un avenir prometteur et que toute jeune fille rêverait de pouvoir construire un avenir avec ! 
Mais sous cette apparence de la Société parfaite se cache une malveillance et un abus du pouvoir afin de mieux garder la population sous son joug. Pourtant il n'y a pas que la Société qui a des choses à cacher ... 

Dans cette dystopie il est encore une fois question de liberté des sentiments. Dans la Société les gens subisse le Nouveau Baptème qui consiste à leur retirer l'amygdale afin de purifier les gens de tout mauvais sentiment et du coup de toute cruauté. De les purifier en un sens. Et dès leur plus jeune âge ils sont endoctrinés par la Société. Une bonne partie du livre nous décrit le fonctionnement de la Société, ses codes, ses règles et ses dictats. Il est donc un moment où l'on se demande si ça va bouger. Pourtant cette mise en place est plus que nécessaire car tout se recoupe et est lié d'une manière ou d'une autre. Sautez de pages et vous risquez de perdre une bonne partie de votre compréhension et le plaisir de l'histoire qui va avec. L'auteur a su composer avec un monde très particulier et que l'on visualise sans trop de mal tant elle arrive à nous faire voir ce qu'elle imagine. En ça je trouve que l'auteur excelle. 
C'est pourtant dans la deuxième partie que toute l'intrigue du livre va se jouer. S'échapper avec son amour et se rendre compte que finalement elle aime Lucas. Le tout dans un contexte difficile et hostile, rend la lecture plus pétillante et y ajoute le piment nécessaire. Faire confiance ou pas ? 
C'est dans cette question que tout réside et que l'histoire va se jouer ... Car faire confiance en fuyant un système que l'on croyait juste, rends bien des choses compliquées. 

On a eu droit à une belle palette de personnages ...
Evy qui d'apparence est une jeune fille bien sous tout rapport mais qui fait cauchemar sur cauchemar chaque nuit. Cauchemar que le Frère - le dirigeant de la Société - tente de lui faire comprendre que c'est à cause de ses mauvais sentiments, qu'elle risque la perte de la sa lettre B. Une jeune fille vivant dangereusement et dont avec une épée de Damoclès.
Pourtant elle fera des découvertes qui vont changer sa vie a jamais. Une jeune fille en proie avec l'angoisse de l'avenir et qui se pose énormément de questions. J'ai eu un peu de mal parfois avec elle. Un coup elle aime Luca, un coup elle ne l'aime pas parce qu'elle est folle de Raffy. J'avoue que parfois j'avais envie de la baffer, la secouer comme un prunier pommier pour lui ouvrir les yeux sur ses actes parfois complètement stupides ...
On a eu à droits à des personnages secondaires des plus intéressant à commencer par Lucas qui sous ses airs faussement hypocrites et sans aucune trace de sentiments est en en fait un jeune homme qui agit pour les autres avant lui même. C'est pour moi LE personnage plein de surprise, torturé et amoureux d'une jeune fille qui ne désire que son frère, Lucas est pour moi le coup de coeur du livre ! Lucas qui ne fait que protéger son frère contre lui même et la colère qui l'habite contre la société et contre lui ... 

Une plume très descriptive et construite de manière à guider précisément le lecteur où elle le désire l'auteur a su me ravir par son environnement des plus riches et bien construit. Comme une architecte elle construit son monde de sa plume. Une plume fluide et agréable à lire font de cette dystopie une belle découverte que je vous enjoins à lire. Une série qui promet d'être riche en rebondissement et qu'il me tarde d'en connaître la suite. 
Pour cette belle découverte je tiens encore une fois à remercier Camille des Editions Michel Lafon !


21 commentaires:

  1. J'hésitais... et grâce à toi je n'hésite plus!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que c'est la première chronique de Sentiment 26 qui me donne vraiment envie de lire ce roman. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sympa, mais là j'ai besoin de lire autre chose ^^

      Supprimer
  3. Moi c'est Raffy que j'ai eu envie de gifler ^^!

    RépondreSupprimer
  4. J'avais mis ce livre dans ma liste de dystopie à avoir... c'est confirmé donc !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup aimé cette dystopie tout comme toi ! :) J'adore le personnage de Lucas aussi (je me demande ce que va nous réserver la suite ! ^^). par contre Raffy m'a énervé à plusieurs reprises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai pas parlé de Raffy mais avec Evy c'était la paire il m'énervait aussi à un moment j'avais envie de le secouer aussi !

      Supprimer
  6. Waouh. Quelle chronique. Comment rester insensible face à un tel positivisme ? Je me le demande ! J'ai hâte de pouvoir découvrir cette nouvelle dystopie de Gemma Malley qui, j'imagine, devrait très certainement me faire le même effet qu'à toi ! C'est même une valeure sure... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha contente qu'elle te touche !
      Je pense que la suite ne sera que meilleure, le premier tome met surtout l'intrigue en place ...

      Supprimer
  7. Cela m'a tout de suite fait pensé à Promise, d'Ally Condie ;)
    Après c'est sûr que ce ne doit pas être exactement pareil...

    Super avis qui m'a tout de même tenté :D !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah figure toi que Promise m'a terriblement ennuyée, limite si je m'endormais pas dessus tant il se passe rien ... ^^

      Supprimer
  8. Pour le coup, ce livre me fait penser à Délirum aussi, et dans la même veine que Promise. J'espère qu'il apporte quelque chose de nouveau. Il me tente bien, mais je vais attendre encore un peu avant de le lire, histoire d'avoir bien oublié les deux autres. Et c'est aussi la perspective d'un triangle amoureux qui me rebute un peu, cet aspect me fatigue beaucoup en ce moment dans la lecture YA... Qu'en as tu pensé de ce triangle ?
    Une belle chronique en tout cas qui met bien en valeur le livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. woups je vois ton petit passage que maintenant.
      Bah le triangle était parfois trop cliché, l'adolescente qui sait pas trop qui elle aime, bon c'est du déjà vu !
      Mais je te le prête quand tu veux !

      Supprimer
  9. Je l'ai fini récemment et ca été presqu'un coup de coeur, si le personnage de Raffy n'était pas aussi étroit d'esprit >.<

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en comparaison de son frère é_è ...

      Supprimer
  10. J' ai beaucoup aimé l'histoire mais je trouve qu'il y a des fautes de traductions importantes. Mais le monde que l'auteur a crée est génial je le recommande a tous(tes) les fans de dystopie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je n'ai pas fait attention aux fautes de traductions :/

      Supprimer
  11. Oui, le résumé de ce livre me fait un peu penser à Delirium ou Promise (que j'ai adoré). D'ailleurs, je commende à me mélanger entre les deux ! ;) Mais je les ai trouvé super ! (à la différence de toi, Pommedelune qui ne l'a pas trop aimé)
    Mais il me faisait vraiment très envie donc je me le suis acheté ce matin ! J'ai hâte de le lire ! :)
    En tout cas, j'adore les dystopie ! (c'est normale que le mot "dystopie" soit souligné en rouge ? :P)

    RépondreSupprimer