vendredi 24 août 2012

Lucky Harbor : Tendrement de Jill Shalvis

Informations : 
Auteur : Jill Shalvis
Titre VO : Lucky Harbor, book 2: The sweetest thing
Saga : Lucky Harbor
Editions : Milady Romance
384 pages
7,60 €

Quatrième de Couverture :
La plus belle des erreurs qu'ils aient jamais faite ...
Dix-sept ans après un été mémorable passé à Lucky Harbor, Tara est de retour dans cette petite station balnéaire, où sa mère lui a légué, ainsi qu’à ses sœurs, un hôtel qu’elles ont décidé de retaper. Alors qu’elle tente de résister à son attirance pour le beau Ford Walker, son amour de jeunesse, les conséquences de ce qu’ils ont partagé tant d’années auparavant ressurgissent. Pour mieux les réunir ?


Mon Avis : 
Le premier m'avait vraiment plus, mais il me tardait d'en savoir plus sur cette autre soeur qui m'intriguait de par son caractère et son petit surnom qui est "La Dame de Fer". Mignon non ? La force de ce surnom résume tout le livre est à la hauteur de la fragilité de Tara. Un délice.

Tara est arrivée en même temps que Maddie et Chloe à Lucky Harbor pour régler l'affaire de l'hôtel et repartir chez elle. Mais Tara est une petite cachotière en souffrance, elle a bien des choses à nous faire découvrir. Mais plus elle s'habitue à cette vie plus simple que la précédente, plus elle s'y plaît. Finalement, elle y restera. Mais Tara a un passif lourd à Lucky et il va la rattraper sans détour et sans faire dans la dentelle. Elle pensait en avoir fini avec son époux ... c'est sans compter sur son esprit de compétition.

Je me doutais que Tara avait bien des choses à cacher. Un masque de fer et une tendance à la psychorigidité peuvent cacher bien des choses ... Et je me suis régalée.
J'avais bien apprécié le premier tome, mais celui-ci le surpasse de loin. Bien que Maddie était intéressante, c'est Tara qui avait, déjà dans le premier tome, piqué ma curiosité de par cette carapace et ce désir d'avoir tout sous contrôle. Mais son retour va faire renaître ses sentiments pour son premier amour et tout ce qu'ils ont vécu. Elle aura donc l'impression de perdre pied, ce dont elle a horreur.
Cette situation a eu pour effet de me faire sourire parce que c'est à ce moment là que Ford jouera encore plus de ruse pour la faire trébucher dans ses bras.
Mais ce qui va achever Tara sera une visite inopinée d'une personne qui a changé sa vie.
Ce livre fait la part belle à la reconstruction du soi et des sentiments mais différemment par rapport à Maddie. Un doux mélange de sentiments, d'humour, de répartie et de la reconstruction surprise d'une famille qui n'aurait jamais du naître.

Comme la quatrième de couverture le dit si bien, ce tome met en lumière ce que l'on peut considérer comme une erreur de jeunesse mais qui se révèle être la plus belle.
Tara est torturée mais sa sévérité constitue, à son sens, une bonne barrière contre ses démons du passé. Elle est complexe mais simple à la fois. Elle ne fait que porter un masque, une fois qu'il se brise, on découvre une Tara attachante et brisée. Et ça fait tout son charme.
J'ai beaucoup aimé Ford car il se jouait de Tara sans pour autant se moquer d'elle. Il exploitait ses failles pour briser sa carapaces. Ce qui laisse place à des situations cocasses mais intéressantes. Tout ce qu'il désire c'est la retrouver et il arrivera à briser cette carapace.
Il est d'autres personnages qui m'ont bien plu et qui font leur apparition à la moitié du livre, mais pour ne pas vous gâcher la surprise, je ne vous en dirai pas plus !

Comme dans le premier tome, l'auteur a su, encore une fois, me charmer. D'autant que comme le vin qui vieillit et qui se bonifie, ce tome est encore meilleur que le précédent. Il me tarde de savoir ce que le troisième va nous réserver.

3 commentaires:

  1. olala j'ai hâte, peut-être aurais-je de la chance grâce à ton concours ;) Merci à toi au passage! Une série que j'ai découverte il y a peu et que j'apprécie déjà beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est comme le vin, elle se bonifie ...

      Supprimer
  2. J'adore cette série, à chaque tome je suis sous le charme

    RépondreSupprimer